Quelles sont les incidences de la climatisation sur la santé ?

Durant l’été, les chaleurs intenses peuvent rapidement se révéler insupportables, notamment en zone urbaine.

Un des réflexes est bien sûr de se réfugier dans un espace climatisé. Bien que la climatisation participe largement au confort thermique, il est important de rappeler qu’elle peut s’accompagner de quelques désagréments sanitaires.

Attention, pas question pour autant de diaboliser la climatisation !

On est tout de même bien contents de ne pas avoir à supporter la chaleur suffocante de la saison estivale.

Il convient cependant de respecter quelques précautions d’usage dans l’utilisation des systèmes de climatisation, mais aussi et surtout dans leur entretien.

L’utilisateur d’un climatiseur est responsable de la qualité de l’air intérieur de son logement. Des filtres régulièrement nettoyés garantissent une hygiène de l’air correcte. Un climatiseur mal entretenu peut devenir un lieu idéal pour la croissance de bactéries, comme par exemple les légionelles, à l’origine de la légionellose.Les professionnels que nous sommes, lors des opérations d’entretien désinfecteront les conduits pour éviter la propagation et la stagnation des agents microbiens.

Il est bon de rappeler qu’il est recommandé de ne pas régler une climatisation sur une température trop basse. Cela n’est pas très sain pour l’organisme qui est en effet, particulièrement sensible aux grandes variations de températures (supérieures à 10°C).
Et…cela engendre de plus un accroissement significatif de la consommation d’énergie.

Pour un confort optimal, veillez à ce que la différence de températures entre la pièce climatisée et l’extérieur n’excède pas les 8°C.