Demander un devis

Baisser les quantités de gaz à effet de serre avec le nouveau gaz R32

Aujourd’hui, il y a une réelle prise de conscience collective des enjeux environnementaux.
La législation a donc aussi évoluée.
La Commission Européenne a adopté une feuille de route afin de réduire de 80% les quantités de gaz à effet de serre à horizon 2050.
Les fabricants ont choisi de développer de nouvelles solutions de chauffage et de climatisation en fonctionnant avec un nouveau gaz:le R32.
Le R32, c’est le fluide reconnu comme étant en passe de devenir le nouveau référentiel en la matière.
Son empreinte environnementale est nettement inférieure à celle du R410A. Il possède un GWP* 3 fois inférieur et permet une efficacité énergétique plus élevée.
* «Global Warming Potential» (désigne le potentiel de réchauffement global (PRG) d’un gaz émis dans l’atmosphère spécialement des gaz à effet de serre)

Les planchers chauffants rafraichissants basse température

Egalement appelés planchers « réversibles », particulièrement adaptés à la maison individuelle neuve, ils représente également une solution intéressante en rénovation lourde.

Leur mise en oeuvre simplifiée résulte de l’évolution des systèmes, et notamment des chapes d’enrobage.

Adapté à toute source d’énergie, confortable et économique, le plancher chauffant rafraîchissant basse température (souvent présenté sous l’acronyme PCRBT) progresse aussi bien dans l’habitat individuel que dans le tertiaire, son mode démission de chaleur et de rafraîchissement étant étant bien adapté aux grands volumes.

L’habitat aux normes RT 2012 demandant peu de chauffage, le PCRBT a évolué vers des systèmes complets, à faible inertie thermique – un temps de réaction trop long peut entraîner des surchauffes, une surconsommation et de l’inconfort.

 

Climatisation et santé

Quelles sont les incidences de la climatisation sur la santé ?

Durant l’été, les chaleurs intenses peuvent rapidement se révéler insupportables, notamment en zone urbaine.

Un des réflexes est bien sûr de se réfugier dans un espace climatisé. Bien que la climatisation participe largement au confort thermique, il est important de rappeler qu’elle peut s’accompagner de quelques désagréments sanitaires.

Attention, pas question pour autant de diaboliser la climatisation !

On est tout de même bien contents de ne pas avoir à supporter la chaleur suffocante de la saison estivale.

Il convient cependant de respecter quelques précautions d’usage dans l’utilisation des systèmes de climatisation, mais aussi et surtout dans leur entretien.

L’utilisateur d’un climatiseur est responsable de la qualité de l’air intérieur de son logement. Des filtres régulièrement nettoyés garantissent une hygiène de l’air correcte. Un climatiseur mal entretenu peut devenir un lieu idéal pour la croissance de bactéries, comme par exemple les légionelles, à l’origine de la légionellose.Les professionnels que nous sommes, lors des opérations d’entretien désinfecteront les conduits pour éviter la propagation et la stagnation des agents microbiens.

Il est bon de rappeler qu’il est recommandé de ne pas régler une climatisation sur une température trop basse. Cela n’est pas très sain pour l’organisme qui est en effet, particulièrement sensible aux grandes variations de températures (supérieures à 10°C).
Et…cela engendre de plus un accroissement significatif de la consommation d’énergie.

Pour un confort optimal, veillez à ce que la différence de températures entre la pièce climatisée et l’extérieur n’excède pas les 8°C.

Climatisation réversible

Le terme climatisation réversible désigne un équipement qui peut indifféremment rafraîchir ou chauffer un local pour le climatiser.
La climatisation réversible utilise le principe de la pompe à chaleur en inversant le cycle de compression/détente qui permet de transférer des calories d’un point à un autre d’un circuit frigorifique.
On utilise très souvent ce terme pour désigner l’action de climatisation produite par un climatiseur split-system réversible.

Demander un devis